Manitou et les EI, une chronologie

Manitou et les EI, une chronologie

Manitou (Léon Askenazi) et sa femme Bambi (Esther Pipierman) à Orsay

Chronologie EI

 

1923 Création des EI par Robert Gamzon (Castor)

 

1927 Création d’une troupe à Oran par le Dr Parienté.

 

1940 A la suite de la défaite les EI se réorganisent en zone sud tandis qu’à Paris ils fonctionnent semi-clandestinement sous forme de patronage.

A la fin de l’année, le renvoi des nombreux Juifs qui étaient dans les troupes EDF d’Algérie donne le départ d’un développement spectaculaire des EI dans les 3 départements.

 

Février 1941 Arrivée en Afrique du Nord de Robert Schapiro qui devient délégué général du mouvement dans cette région.

 

Eté 1942 : En zone sud, début du travail social qui prendra l’appellation de « Sixième » pour sauver les enfants juifs menacés.

 

Novembre 1942 Débarquement des Anglo-Américains en AFN. Coupure avec la métropole. Suite à la mobilisation de R. Schapiro, Antharés (Germaine Schemla d’Alger) devient responsable des EI d’Algérie.

 

Automne-hiver 1943 : Autodissolution des réalisations du mouvement et entrée totale dans la clandestinité. Début du maquis EI.

 

Eté 1944 : Libération de la plus grande partie du territoire.

 

Automne-hiver 1944 : réorganisation du mouvement. Reprise des relations avec l’AFN.

 

Début 1945 : lettre questionnaire de Castor pour lancer l’école de cadre.

 

Eté 1945 : Camps du Chambon.

 

Automne 1945 : Tournée de Castor en AFN.

 

Janvier 1946 : Castor aux Etats-Unis pour trouver le budget de l’école de Cadre.

 

 

 

 

Août 1946 : Conseil National à la Chapelle-en-Serval. Première vrai rencontre entre nord-africains et métropolitains.

17 octobre 1946 : Ouverture de l’Ecole Gilbert Bloch d’Orsay.

Chronologie Manitou

1922 : Naissance le 22 juin à Oran de Léon-Yehuda Askenazi, fils du Grand Rabbin d’Oran David Askenazi.

 

Etudes juives avec son père et son grand-père maternel, le rabbin Touboul. Etudes dans le cadre de la scolarité française à Oran. Passe le bac de Philosophie au début de la période de la guerre.

 

 

 

 

 

1941 : Entre aux EIF à Oran et devient le chef du groupe routier Kadimah. Totémisé « Manitou » (manie tout) dans l’hiver 1941/1942.

 

 

Juin 1942 : conférence à Alger sur les 1000 ans de Saadia Gaon

 

 

 

 

 

 

1943: Mobilisé et interné quelque mois au camp de Bedeau comme beaucoup d’autres Juifs d’Algérie.

 

Début 1944 : Intégré à l’infanterie coloniale.

 

Fin été 1944 : Débarque en Provence et participe à la campagne de France comme Aumônier militaire.

 

Hiver 1944/1945 : Campagne d’Alsace.

 

Printemps 1945 : Est blessé non loin de Strasbourg.

 

 

 

Année 1945/1946 : Etudes de philosophie et d’anthropologie à Alger.

 

Juillet 1946 : Démissionne des EI.

 

Participe au Conseil national ( ?).

17 octobre 1946 : Devient élève-enseignant de la première promotion d’Orsay.