Mélanges tangérois

Melanges_Tangerois

Mélanges tangérois

20.00 

par  Joseph Bengio

“Mélanges tangérois” nous dévoile en 200 pages l’alliage très particulier qui s’est développé entre une petite communauté juive et son environnement, lui-même fruit d’une rencontre entre le Maroc et l’Europe.

Catégories : ,

Description du Produit

Extrait de la préface d’Armand Abécassis

Ces qualités, Joseph Bengio, l’auteur de cette monographie sur la ville de Tanger les possède toutes. Universitaire, il garde sa lucidité et sa rigueur, malgré la proximité affective qu’il avoue avoir avec la ville et le Judaïsme tangérois. Il consulte une grande quantité de documents officiels et de monographies, d’écrivains et d’auteurs, de savants et de rabbins, pour accréditer ce qu’il savait d’autre part, par tradition et par éducation. De famille tangéroise, il récupère l’histoire économique, politique et sociale de la ville, depuis ses origines lointaines et tout à fait insignifiantes jusqu’à la stature internationale qu’elle a fini par acquérir dans son histoire. Universitaire juif, il décrit avec précision le devenir constant des Juifs dans cette « Perle du Détroit », et de leurs institutions gardées dans « El Libro de Actas », le livre des comptes-rendus des réunions de la communauté entre 1860 et 1875. Ce qu’il faut retenir surtout de ces recherches historiques et sociologiques, c’est l’insistance légitime de leur auteur sur l’originalité du Juif de Tanger et de sa communauté, liée à l’originalité de Tanger également.

Extrait de l’introduction

“Dans la première partie, Naissance et développement de la Communauté juive de Tanger, j’ai exposé le point de départ de mes réflexions : mon questionnement sur l’originalité du Juif de Tanger et, de façon indissociable, sur celle de Tanger. Pour ce faire, j’ai retracé les étapes du développement de la ville entre le XVIIIème et le XIXème siècle et, parallèlement, celui de la communauté juive. Dans un deuxième temps, j’ai souhaité présenter le fameux Libro de Actas, précieuse source d’information sur cette Communauté à travers les comptes-rendus de son Comité, entre les années 1860 et 1875. Ces textes relatent précisément, réunion après réunion, les différentes étapes du développement, et renvoient sans cesse aux éléments consignés par les historiens de Tanger. Entre l’histoire de Tanger à ses débuts et le témoignage de la vie de ses Juifs, j’ai glissé la traduction d’un petit texte inédit datant de 1886, qui a pour cadre la crise du logement dans ces années-là, et qui décrit également des tableaux vivants des principales familles juives de la ville et de leurs préoccupations.”

L’auteur

Joseph Bengio, fils de tangérois, a été ingénieur topographe au Maroc, avant de s’installer en France, où, entre autres, il a étudié à l’école Gilbert Bloch d’Orsay et a été permanent des Eclaireurs Israélites de France et au D.E.J.J. Docteur en sociologie, il travaille depuis de nombreuses années en Israël au sein d’associations à caractère social, notamment l’association “Bayit Ham”, qui œuvre dans le domaine de l’adolescence en difficulté.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mélanges tangérois”